Notre société de consommation, après nous avoir apporté ses bienfaits, nous a aussi amené ses enfants moins bienvenus, le gaspillage, le non-respect des biens d’autrui, et un “paria” qui s’ignore, ou plutôt qu’on voudrait nous voir adorer, LA PUB.

Dans ce monde qui ne connaît pas de limites “raisonnables”, où le mot d’ordre général est : Consommons, et après nous, le déluge… Il est devenu habituel de “doper” les besoins naturels de l’homme, le nécessaire à la survie ne suffisant plus à assurer un équilibre harmonieux des échanges « production / consommation », on a inventé des « solutions adaptées » pour augmenter toujours plus les “envies” de chacun d’entre nous. Quand je dis “chacun” je veux dire TOUS les individus, hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux, malades et bien-portants… Il faut reconnaitre que la pub est un système très astucieux, elle sait se rendre attrayante, on appâte les hommes avec des jolies filles plus ou moins dénudées, voire nues, on attire la sympathie des femmes par des Adonis mis en valeur par leur musculature impressionnante. Les enfants ? Rien de plus facile : quelques friandises bien alléchantes, et, tant pis pour les futurs obèses. Les jeunes ? Quelques vidéos de motos, voitures, et autres engins de prestige, et les voila partis dans des rêves que la plupart d’entre eux ne pourront jamais s’offrir, seule l’envie leur restera, cancer dont les racines les entraineront parfois vers des extrémités ruinant une vie.

J’exagère ? Pas du tout, prenez quelques exemples autour de vous, les seuls qui résistent encore aux « sirènes » de la pub, sont ceux qui savent les dégâts dans une famille endettée, soit pour avoir eux-mêmes étés mis sur la paille soit pour avoir eu un proche dans cette situation.

Pernicieuse, la pub ? Bien sûr, elle semble faite pour vous vanter les mérites de tel produit, au détriment de tous les autres. Et pour aboutir à racoler un maximum de clients, tous les coups sont permis, on a créé des « garde-fous »? Pendant quelques temps il était interdit de citer des noms de marques concurrentes ; fini ces limites ! Il était interdit d’outrager la bonne moralité ? Il faut voir les pubs de “racolage” sur les sites de prostitution du web pour comprendre que ces limites ne tiendront pas longtemps. Les sites de pubs pour jeux de hasard ? Aucun scrupule à vous faire croire que VOUS êtes le futur gagnant du pactole, vous allez y laisser vos dernières ressources ? Ça ne les touchera pas, on fera semblant de participer à l’évolution de la race équestre, pour calmer les « bons-esprits » !

Alors, au nom de la sacro-sainte règle de la société de consommation, on vous matraque jour et nuit de messages publicitaires mensongers, ça devient du harcèlement psychique !

A quand la réaction de gens « normalement indignés » qui non seulement ne tiendront plus aucun compte des messages publicitaires, mais au contraire, prendront le « contre-pied » pour mener des actions de rétorsion contre les oppresseurs publicistes ?

Le nouveau message du futur doit-il être : « Consommateurs de tous les pays, unissez-vous » ?